Accueil - Site des Utilisateurs de Heredis  
 

 plan  contact  liens
août 2008

 

 

Autres Cartes géographiques
avec Heredis 8

 

fournies par Patrice Brancourt - 2 janvier 2006

 

Algérie par Wilaya.zip - Carte de l'Algérie

Australie par Etats.zip

Bretagne par Départements.zip - Level 3 : Corrige un défaut de la carte fournie

France 1789.zip - La France en 1789

Provence-Alpes-Côte d'Azur par Départements.zip - Level 3 : Corrige un défaut de la carte fournie

Sénégal par Régions.zip

 

Avec Heredis 8, constituer son jeu de cartes

A partir de la version 8, Heredis propose l'outil Répartition géographique, qui permet de visualiser la répartition des événements dans différentes cadres géographiques. Pour cela le logiciel est founi avec un certain nombre de cartes. Ce jeu de cartes par défaut ne concerne qu'un certains nombre de zones et uniquement le découpage administratif actuel.
Certains utilisateurs peuvent ressentir le besoin d'autres cartes.

Cette page a pour but d'expliquer la structure des fichiers .hc8, chacun de ces fichiers représentant une carte, et la façon de réaliser ses propres cartes.

Ce qui suit résulte de l'observation des fichiers fournis avec la version 8, d'essais de modifications diverses sur ces fichier.

 

 

I - Où trouver les cartes proposées par Heredis ?

Chaque carte est un fichier texte dont l'extension est hc8. Son nom est du type Région.hc8
Les cartes sont groupées dans le répertoire Heredis8/Maps, divisé en sous-répertoires Leveln ou n définit les niveau du découpage des cartes du

Chaque carte géographique est contenue dans un fihier d'extension hc8, que l'on trouve dans le répertoire Heredis8/maps/leveln, ou n est le niveau de carte (de 0 à 3).

 

Valeur de n Niveau de découpage Correspondance dans le dictionnaire des lieux
0 Monde par continents -
1 Continents par pays -
2 Pays par régions Pays
3 Régions par départements Régions

 

On constate immédiatement l'absence de carte correspondant au niveau de découpage Département par commune.
Rajouter une carte revient à créer un nouveau fichier hc8 dans le sous répertoire corrspondant.

 

II - Comment ouvrir un fichier carte ?

Il suffit de changer son extension en txt ou rtf, ou de sélectionner le bloc-note comme application associée.

 

III - Que contient un fichier hc8 ?

1 - Un en-tête

Les premières lignes du fichier suivent ce plan :

N° Ligne - Usage dans les fichiers fournis (Obervations)

  1. Le chemin d'un fichier image (Peut être vide)
  2. Le nom du territoire décrit par la carte
    ( Doit être identique au l'intitulé du dictionnaire des lieux, pour les valeurs de n concernées)
  3. Valeur de n
  4. Intitulé du niveau n-1
    (Servent pour la navigationentre la carte de référence, celle de niveau supérieur et celles de niveau inférieur ainsi qu'aux calculs de répartition - filtrage dans le dictionnaire des lieux en fonction de la valeur).
  5. n-1 (idem que observation n°4)
  6. n-2 (idem que observation n°4)
  7. Habituellement vide (Semble destinée à des commentaires)
  8. Valeur 1 dans tous les fichiers
    ( Peut être en rapport avec la taille globale de la carte en pixels)
  9. Valeur 0 sauf pour « Afrique par pays » 700
    (idem que observation n°8)
  10. 0 Valeur 0 sauf pour « Afrique par pays » 1000
    (idem que observation n°8)
  11. 11 à 14 Vides sauf la première dans la carte «Afrique par pays» où elle sert pour un commentaire
    (Inutile de les utiliser mais leur existence est indispensable pour l'affichage de la carte)

 

2 - Le corps de carte

Il est lui-même constitué de deux zones distinctes.
La première n'est constituée que de coordonnées brutes.
Une coordonnée est un couple de points (x,y) définissant un pixel (point) de la carte dont l'origine, la coordonnée (0,0) est le coin supérieur gauche de la carte.

Pour ce qu'il convient/suffit de saisir dans la première partie du corps de carte, voir plus loin,

La seconde zone est constituée d'un certains nombre de lignes, chacune représentant une zone contenue dans le territoire contenu par la carte.
Chaque ligne comprend dans l'ordre les données suivantes :
- Un code de zone :

Code Définition
0 Zone du territoire
1 Zone annexe au territoire
2 Mer
3 Océan
4 Cadre

Ce code sert dans le choix de l'apparence de la carte
- Le nom de la zone, qui doit absolument être identique au libellé correspondant du dictionnaire des lieux.
- Eventuellement on trouve ensuite le nom de la carte de niveau supérieur, qui peut être omis sans conséquence.
- Le premier jeu de coordonnées de la ligne définit l'endroit ou sera affiché le nom de la zone. Le nom sera centré sur ce point. Si on ne souhaite pas afficher le nom, on saisit 0,0
- Viennent enfin les coordonnées des points de la carte. Deux points sont reliés par un segment de droite.
- Un caractère « Entrée » cloture la ligne.

Important : Chaque type de donnée se termine par le caractère « : »
Chaque coordonnée est suivie d'un point-virgule

Toute zone non définie reste blanche ; l'exemple le plus flagrant est celui des lacs africains (carte
Afrique par pays).

La zone définie par une ligne n'est pas forcément continue ; les différentes sous-zones sont alors séparées par « : »

Une ligne de zone se présente donc sous la forme :

Code:Nom_carte:Nom_carte_mère:Xnom,Ynom;:X1,Y1;.....Xn,Yn;:Xn+1,Yn+1;.....Xn+z,Yn+z;

[en rouge les séparateurs obligatoires, sur fond vert les données facultatives]

Les coordonnées de chaque ligne (X1,Y1 à Xn,Yn) à l'exception de celle du nom de la carte peuvent être reprises dans la première partie du corps de texte.

On peut éviter la répétition des lignes frontières entre zones, voire n'y mettre que les coordonnées de quelques zones.
Il y a une influence que l'affichage des cartes de niveau inférieur (zoom sur une zone), mais pas de règle d'usage évidente à priori.
La saisie des zones en bord de carte, notamment celles des coins semble suffisante,

 

IV - Comment réaliser une carte ?

En premeir lieu, à moins de savoir réaliser la carte d'un territoire et de ses zones à main levée, il est nécessaire de posséder un fonds de carte. Il existe des atlas sur internet, sinon scanner une encyclopédie où le livre d'histoire-géographie du petit dernier fera l'affaire.

 

1- Les outils

Un traitement de texte, par défaut l'éditeur de texte de Windows, indispensable pour saisir les données.
Personnellement je crée le fichier en parallèle dans l'éditeur et dans un fichier OpenOffice (Word pour ceux qui l'ont).
Un logiciel de visualisation d'image dans lequel on ouvre le fonds de carte. Il est nécessaire que ce logiciel indique sur quel pixel se trouve la souris. La version d'évaluation de Paint Shop Pro suffit.

 

2- La méthode

L'en tête ne présente pas de difficulté particulière.
La conception de la carte revient à relever les coordonnées se chaque point de la carte. Plus il y a de points, plus la carte est précise, mais il faut rester réaliste : Un point tout les 3 ou 4 pixels dans une direction est un maximum.
On relèvera d'autant plus de points que la zone est irrégulière. Relever 4 points sur une droite est inutile, deux suffisent.
Le relevé est long et fastidieux,

Ma méthode est de relever les points d'une ligne contiguë à deux zones, de les noter dans le traitement de texte, puis de surligner avec une couleur avant de passer à la « frontière » suivante que je surligne d'une autre couleur. L'intérêt ? Quand je relève la zone limitrophe, il suffit d'un simple copié-coller pour cette frontière, plutôt que de relever les mêmes points ... en admettant que je relève les mêmes, sans quoi il y aure des recouvrements de zone ou des blancs sur la carte (zones non définies).
Une fois que le contour d'une zone est complet (inutile de renoter le premier point en fin de ligne), je fais un copié-collé dans l'éditeur, j'enrigistre le fichier hc8 et j'affiche dans Heredis. Si ça marche, je continue, sinon j'efface la ligne et je réessaie par affichage successifs de la zone de définition (n'apparaît alors que le nom de zone saufs'il y a 0,0 en coordonnée) à laquelle j'ajoute une à une les coordonnées de chaque couleur de surlignage.

Une fois terminée la saisie des zones, j'ajoute la première partie du corps de carte,

 

3- Les erreurs fréquentes

Par expérience:

vers le haut