Accueil - Site des Utilisateurs de Heredis  
 

 plan  contact  liens
août 2008

 

 

Améliorations H7

 

Version 2 du 31 juillet 2003 au format pdf
(162 Ko)

 

 

Version 1 du 7 mars 2003

ARBRES

1 - Arbre descendant

Le cas de la première union n'est pas traité par Heredis de la même façon que les unions suivantes : les cases des deux conjoints sont solidaires et cliquer dessus affiche dans la fenêtre d'information les données d'un conjoint ; en aucun cas il n'est possible d'afficher le résumé de l'autre moitié de ce couple.
En revanche pour les unions suivantes la case du conjoint est indépendante et les données de ce conjoint sont affichées à la demande.

En conséquence :
il est impossible d'afficher les données du premier conjoint dans la fenêtre d'infos
il est impossible de repositionner la case de ce premier conjoint de façon indépendante alors que c'est possible pour les suivants.

Dans l'arbre de descendance circulaire, si la disproportion entre la descendance de la première union et les autres est importante, la part de cercle occupée par la première union est infime et l'individu appartenant à la descendance étudiée « disparaît » presque.

Exemple : descendance de B, qui a 5 enfants dont A, marié 2 fois, et C qui a 10 enfants.
De A 1re union : pas d'enfant
2me union : 9 enfants
de ses enfants on a 3, 11, 11, 8 et 10 petits enfants, les autres n'ont pas de descendance.
Faites la roue de descendance à 3 générations et cherchez A !

2 - Arbre mixte

Même remarque que pour l'arbre descendant sur la première union ; de plus c'est le résumé de l'homme qui apparaît si l'on fait l'arbre mixte de la femme.
Sur un arbre mixte il est impossible de faire apparaître la totalité de la descendance d’un individu à unions multiples ; n’apparaît que celle d’un couple central (Celui dont le conjoint est surligné dans le noyau familial).

3 – Contenu des cases

La possibilité de changer les événements affichés dans les cases est très limitée. Il n'es par exemple pas possible de faire figurer sur un arbre un champ utilisateur ou l'événement « contrat de mariage » (par exemple).

 

ETATS – STATISTIQUES

4 - Listes à choix multiples
Ces listes comportent un certain nombre de rubiques prédéfinies (lié sans doute aux tags de la norme GEDCOM) qu'il pourrait être utile de compléter de la même façon qu'on peut créer de nouveaux événements. Cela concernerait :
dans l'onglet Fiche détaillée, les rubriques Signature (comment faire figurer la marque d'un individu ?) et Filiation (un choix sans descendance pourrait remplacer la case à cocher).
Dans l'onglet Union, la rubrique Type d'union.

5-Fiche rédigée

 

EXPORTS – IMPORTS

6 - Si un "Champ utilisateur" est marqué "Pas d'export", il n'est pas pris en compte lors d'un Export Gedcom. Cependant il est exporté dans un Export Heredis, pour lequel ce choix n'est pas prévu dans la documentation, mais en contradiction donc avec les choix de l'utilisateur. Il conviendrait de permettre des paramétrages identiques pour les deux types d'export.

7 – L'export des arbres pourrait se faire au format pdf plutôt que emf, trop limité.

 

RECHERCHE

8 - Recherche par numéro
Il n'y a pas de contrôle de l'unicité du numéro utilisateur, donc cette fonction de recherche est limitée.

9 - Recherche multicritères

10 – Recherche de parenté
L'arbre obtenu n'indique pas le lien de parenté entre les individus ( exemple : cousins au 5me degré).

11 - Actes à rechercher

 

SAISIE

12 - Onglet Calendriers

12.1 - Le nom des jours est automatiquement généré pour les dates exprimées dans les calendriers julien et grégorien, mais pour les calendrier hébraïque et révolutionnaire.
Aucune conversion n'est prévue pour les calendriers musulman et romain.

12 .2 – Il est impossible de pratiquer une conversion de date si la fenêtre "choisir un conjoint" est ouverte.

12.3 - Une possibilité de copier directement la date convertie vers le champs date de l'événement en cours (surligné ou en cours de création) ferait gagner du temps. Les méthodes décrites dans l'aide comportent plusieurs étapes ; le bouton à droite de chaque version de date pourrait les effectuer toutes en un seul clic.

13 - Onglet N° Sosa
Il serait intéressant de pouvoir passer d'un Sosa au suivant (en tenant compte des lacunes) sans passer à chaque fois par Ctrl + Maj + S, à l'aide par exemple de boutons "Sosa suivant" et "Sosa précédent".

14 - Fiche de travail
En bas des listes de travail figure le résumé de l'individu qui est en position centrale ; il indique les dates de naissances, de décès, le nom du (ou des) conjoint(s), et la liste des enfants.
Il serait plus complet s'il mentionnait les dates d'union ou sans union et reprenait la mention "sans descendance".

15 - Age au décès/sur acte

15.1- La date de naissance n'est estimée que si la zone Age au décès contient un nombre entier. Or il est fréquent de trouver sur les actes des âges exprimés en jours, mois, semaines ou fraction d'années.
Une calculatrice comme celle de conversion des dates entre calendriers ne peut elle pas être ajoutée ?

15.2 - Dans le cadre d'une union une seconde case "Age sur acte" pourrait permettre l'estimation des naissances des deux conjoints, et à tout le moins de séparer les données concernant chacun d'entre eux.

16 – Suppressions

16.1 – Au bouton "-" permettant de supprimer un événement dans l'onglet Saisie Individu pourrait être associé un panneau de confirmation (comme celui qui existe pour la suppression de fiche).

16.2 - Il pourrait être offert la possibilité de supprimer un groupe de fiches, après leur sélection (par exemple par marquage) ; actuellement, il n'est possible d'effectuer les suppressions que fiche par fiche.

 

AUTRES

17 - Filiation

17.1- Parent(s) inconnu(s)
Lorsque l'un des parents est inconnu au sens de l'état civil, soit à l'époque recente par la mention "père inconnu" sur l'acte, soit une mention équivalente aux temps plus anciens (par exemple le prêtre note sur l'acte le refus par la mère de donner l'identité du père), il serait logique d'interdire la possibilité de créer un père (Ctrl+F9 invalide).
De même pour un enfant né sous X (Ctrl+F9 et Ctrl+F10 invalides).
Une case à cocher remplirait parfaitement ce rôle.
A cela devrait être associé un marquage visuel dans les arbres et une mention dans les états.

17.2- Sans descendance
Il existe bien une case à cocher lorsqu'un individu est sans descendance, maisaucun marquage particulier sur les arbres ni aucune mention dans les états (fiche individuelle et chronique familiale) à l'exception de la fiche familiale des parents ("sans descendance" au lieu de "sans descendance connue").
De plus la case pourrait être cochée par défaut pour les individus décédés avant l'âge minimum à la naissance d'un enfant déterminé dans les propriétés.
Par ailleurs cocher la case "sans descendance" n'interdit pas de créer une descendance, la case se décochant automatiquement sans message d'alerte.

17.3- Sans alliance
Une case à cocher pourrait être envisagée pour un individu que l'on sait avec certitude être célibataire (car pour n'entrer dans aucun des types d'union proposés, il faut bien l'être), par exemple une religieuse ou un enfant mort-né.
La case serait cochée par défaut pour un individu décédé avant l'âge minimum au mariage déterminé dans les préférences.
Un repérage visuel sur les arbres et une mention dans les états pourraient être envisagés (alternative sans alliance/sans alliance connue).

17.4- Couples homosexuels
Actuellement il est impossible de saisir de tels couples. Mais du fait de l'évolution des législations, il serait souhaitable de revoir ce choix. Heredis ne permet d'ailleurs plus de gérer la réalité actuelle (concubinage ou PACS homosexuels).

17.5- Filiations mutiples
Par défaut chaque individu n'a qu'un couple de parents (un homme et une femme), associé à un type de filiation.
Mais il peut arriver qu'un même individu ait en fait plus de parents à chacun étant associé un type de filiation.
Exemples :
Père et mère biologique pas nécessairement mariés (l'un pouvant n'être pas connu)
et la mère et son époux ultérieur, celui-ci ayant reconnu l' "individu" au mariage (quoique n'étant pas le père biologique) et
l'un ou l'autre des précédents et un second époux/se, ce dernier ayant adopté l' 'individu' (adoption simple) et
une personne ou un couple ayant adopté l' 'individu' (adoption plénière).

Un autre exemple pourrait être celui d'un "individu" adopté par un membre ou un couple de sa propre parenté.
Un couple de parents peut être limité au seul père ou mère
Le type de filiation peut varier en fonction du couple de parent(s), et la liste déroulante le gérant devrait pouvoir être complétée

L'utilisateur devrait pouvoir, sans changer de session, sélectionner l'une des parentés et en générer les états, en construire les arbres et y naviguer, de même que sauvegarder le dernier choix à la fermeture de session.

17.6- Hypothèses de travail
Le paragraphe précédent verrait une autre application dans la saisie de différentes filiations possibles pour un même individu entre lesquelles l'utilisateur n'a pas fait son choix (supposons un type de filiation "filiation hypothétique"), la possibilité d'imprimer chacune d'elles et de les sauvegarder.

17.7 – Père non trouvé
Lors de la création d'un individu, si le père si le père est connu, son nom est inscrit d'office dans la zone "patronyme".
Si la fiche du père n'existe pas ou qu'on ne rattache pas l'enfant à l'un des conjoints de l'autre parent, la zone "patronyme" reste vierge.
Par défaut, le patronyme maternelle devrait y être inscrit.

18 - Dictionnaires

18.1 – A chaque élément d'un dictionnaire devrait être associée une note (éditable), l'ensemble des notes d'un dictionnaire étant regroupées dans un fichier importable depuis un traitement de texte et exportable vers celui-ci.

18.2 – Il serait intéressantde disposer d'un dictionnaire des métiers sur le modèle des autres.

19 - Contrôle de vraisemblance
Dans un certain nombre de cas on pourrait utilement imaginer des controles afin d'éviter des erreurs de saisie, surtout dans des cas où la recherche de fiches non cohérentes ne renverrait pas de résultat.
lien parrain/filleul : le parrain et la marraine doivent être nés et vivants à la date du baptème
les témoins d'un mariage doivent être nés et vivants à la date du mariage
une date de mariage ne peut être postérieure au décès des deux conjoints (il est possible de marier le 3/12/2000 Monsieur TEST, né le 5/3/1997 et dcd le 1/1/1999 à Mademoiselle TEST2 dcd le 1/1/1995 avec pour seul message d'erreur : aurait eu trois ans à son mariage).
La liste des contrôles réellement utiles est à définir.

20 – Barre d'icônes
Lorsqu'Heredis est affiché en plein écran la barre comporte 21 icônes. Si l'on réduit progressivement la taille de la fenêtre, la barre affiche 11, 6, 5 puis 4 icônes. Il n'y a pas d'intermédiaire entre 21 et 11 ni entre 11 et 6, même si la place est suffisante pour une ou plusieurs icônes. Il serait plus logique d'afficher le maximum d'icônes possible pour éviter de passer par les menus.